Le pantin désarticulé (suite)

Pourquoi serai-je condamné à l’errance et l’ennui ?
Pourquoi serai-je privé de mes pairs éternellement ?
Attendre est une solution mais est-elle la seule option au vu de ma condition humaine ?
Je suis une créature comme les autres, qui doit lutter pour sa survie, avec une durée limitée.
J’en ai l’envie.
Mais je veux vivre, non pas survivre !
Le désir ardent, de retrouver un semblant de bonheur est immense.
Ceci, dans une durée que je souhaite la moins longue possible.
Déjà, je constate beaucoup de progrès. Je me laisse contempler la vie. Elle me remplit d’une douce énergie. L’impression de capter les multitudes d’éléments et de m’en nourrir, telle une pieuvre, me gagne jour après jour. Être connecté en permanence avec la nature, les animaux, les humains m’apaise et calme mes pensées noires.
Dehors, à l’extérieur de chez moi, je peux profiter de ça.
Les autres me fuient de moins en moins. Je ne suis plus le monstre froid, glacial qui n’inspirait que de l’angoisse.
Les énergies que j’envoie sont plus positives.
La croyance que je vais m’en sortir de mes tourments incessants se fait ressentir.
C’est comme si les rayons du soleil me remplissait d’énergie, de chaleur.
Revivre, comme une sorte de renaissance, voir tout sous un nouveau jour était mon but.
Perpétuellement, je cherchai des solutions pour abréger mes souffrances.
La solution n’était pas dans mes pensées.

2 réflexions sur “Le pantin désarticulé (suite)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s